Chicago

Oh the winds in Chicago have turn me to shreds
Reality has always had too many heads
Some things last longer than you think they will
Some kind of things you can never kill
It’s you and you only I been thinking about
But you can’t see in and it’s hard looking out
I’m 20 miles out of town in Cold Irons bound
cold iron bound (Time out of mind)

Le blues est né dans le delta du Mississippi chez les travailleurs journaliers des champs de cotons (les hobos). Basique, il repose sur la voix, la guitare acoustique (banjo, dobro, 6 cordes, 12 cordes) et l’harmonica.

m_P1010699
Matt Hendrix au Buddy Guy Legends

Mais la dépression des années 30, et le climat de peur imposé par le Ku Klux Clan, a obligé les travailleurs à s’exiler là où il y avait du travail et la sécurité. A Chicago et dans les zones où la production industrielles manquait de bras. Ils y ont développé le Chicago Blues en ajoutant à la guitare, de la batterie, de la basse voire des cuivres. Buddy Guy, Big Bill Bronzy, Muddy Waters, Willie Dixon sont quelques noms connus du Chicago Blues. Il est bon de revoir le film Blues Brothers pour se mettre dans l’ambiance.
Les lieux pour écouter cette musique, à toute heure de la journée, sont nombreux à Chicago .

trajetJe suis donc arrivé à Chicago par le sud, mais pour me rendre à ma chambre d’hôte qui se trouve au Nord, il m’a fallu traverser toute la ville.   Moi qui ait horreur de rouler en voiture dans les grandes villes… La circulation à Chicago est juste impossible; Une autoroute de 6 voies traverse la ville, mais elle est embouteillée aux heures de pointe. Néanmoins, les arrêts permettent d’admirer les buildings sur la gauche, et le lac Michigan à droite.

m_P1010617Sa superficie représente presque un dixième de la superficie de la France; On y mettrait 25 fois l’île de la Réunion…. Les indiens Ojibwe ont appelé ce lac Michigan, ce qui veut dire « Les grandes eaux » .

Véliplanchistes, baigneurs, et autres adaptes de la bronzette ou des châteaux de sable, y trouvent visiblement leur bonheur.

Chicago une grande ville, mais elle est bien pensée. Un incendie a partiellement détruit la ville en 1871, ce qui explique qu’elle a été reconstruite avec les contraintesm_P1010741 naissants de la société industrielle. En particulier, le métro permet un déplacement aisé vers la plupart des quartiers. Il fait parti du décor et les habitants de Chicago y tiennent. A coté des bâtiments architecturaux prestigieux, passe la ligne aérienne du L (nom donné au métro). C’est un peu curieux.

m_P1010641v2

En observant la ville du 110° étage de la tour Willis (la 2° tour la plus haute au monde après celle de Dubai) on se fait une idée de l’étendue de la ville et du Lac.

Chicago est connu pour son climat froid et venteux : « Windy City ». Le vent est glacial, même en été, lorsqu’il fait froid.

m_P1010667
Parmi d’autres œuvres d’art du musée :ce masque africain bien connu…

Parmi les autres superlatifs, Chicago  dispose aussi du plus grand musée d’art du monde : Art Institut Of Chicago. La collection est impressionnante : Cézanne, Gaughin, Magritte, Van Gogh, Mondrian, Dali, Picasso, Miro et j’en passe. Une certaine prof d’art que je connais y aurait passé la semaine je crois 😉

Et puis la rue regorge d’oeuvres : Picasso, Miro, Gerhy, etc…

Mes deux jours sont forcément trop courts. Je n’en verrai qu’un tout petit bout.

2 réflexions sur « Chicago »

  1. Coucou,
    Pardon tu as tout à fait raison (bien sûr ;-)).
    Ce qui est très curieux ici, c’est que les œuvres ne sont pas mises en valeur. On sait, ou on ne sait pas. Si on ne sait pas, on va sur Internet. On croise des œuvres de Miro ou de Picasso, mais si on ne connait pas, on passe à coté. Il y a une structure métallique sur une place par exemple, pour laquelle je n’ai pas réussi à savoir qui l’a créé. Il y a, toujours dans le parc Millenium deux fontaines de granit noir sur lesquelles s’affichent des visages (1000 visages différents). C’est l’oeuvre d’un catalan Jaume Plenza, mais rien ne l’indique.

    Egalement dans les musées, des tableaux magnifiques, mais aucun banc ou chaise pour s’asseoir et juste les regarder.
    En tous cas merci pour la correction est faite.
    Bises et Bon Voyage.

  2. Hello Norbert,
    Oui la prof d’arts plastiques t’envie de pouvoir visiter tous ces grands musées américains ! Super !
    Et bravo de prendre le temps d’y aller !
    Juste une petite correction : la grande sculpture avec un matériau « miroir » reflétant la ville autour n’est pas de Gerhy mais d’Anish Kapoor, le grand sculpteur britannique d’origine indienne dont l’oeuvre m’est familière… Une grande expo de lui actuellement dans les jardins de Versailles, mais dont malheureusement l’une des sculptures a été vandalisée par des puristes de ce patrimoine qu’ils voudraient voir figer dans le marbre. Des idiots qui ne connaissent pas toute l’ampleur et la beauté des oeuvres de Kapoor accueillies partout dans le monde.
    Alors merci pour ce bel hommage à Kapoor’avec cette oeuvre « Cloud gate » de Chicago, une de ses plus connues.
    All the best on the road, bises, mthérèse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *