For Halloween buy her a Trumpet*

J’ai toujours été très critique sur l’introduction très commerciale d’Halloween en France. Ici les choses sont un peu différentes. Halloween précède la Dia del morte, la journée des morts des populations hispaniques, et est une sorte de grande fête collective.

Tout le monde est déguisé, en sorcière, en zombie, en fantôme, en citrouille mais aussi en Zorro, Harry Potter, en Cendrillon ou en ange. Une sorte de carnaval en plein automne.

Les maisons sont décorées avec des toiles d’araignées des squelettes et des citrouilles.

La nuit tombée, les propriétaires des maisons déposent des sucreries au pas de leur porte pour que les enfants de passage se servent.

Un défilé de costumes est organisé dans les quartiers, les écoles ou les entreprises.

 

Les musiciens improvisent un concert dans la rue en lançant entre deux morceaux un « Happy Halloween » à destination des passants.

Même si les commerces vendent des objets ou accessoires de circonstance, globalement il s’agit davantage d’une occasion pour faire la fête en toute innocence.

Rien à voir avec un événement importé comme on peut le voir en France.

 

*Extrait de la chanson « She belongs to me » de Bob Dylan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *