Old man

Quand j’ai découvert pour la première fois les microprocesseurs, j’étais loin de me douter qu’un jour j’irai dans la Silicon Valley.

L’histoire de cette région, à 60 km au sud de San Francisco, est singulière. L’essor de la vallée du Silicium est du à un industriel Californien qui a fait fortune grâce au train qui relie l’atlantique au pacifique. Ayant perdu un fils en Europe, Leland Stanford a souhaité mettre sa fortune au service des jeunes et il a permis la création de l’université Stanford en 1891. Université qui s’est particulièrement distinguée dans l’électronique. Hewlett et Pacquard ont étudié là-bas et ont, par la suite, créé leur société célèbre à Palo Alto. D’autres étudiants ont créé Texas Instrument, AMD. Bill Gates et Steve Jobs ont été à Stanford et ont créé leurs sociétés non loin.

Aujourd’hui, San José est plus grand que San Francisco mais c’est une ville avec peu d’histoire, peu d’âme.

Nous visitons donc ces géants de la technologie du numérique Apple, Intel, puis Google.

Comme à son habitude, Apple est fermé. Pas de visite, pas même la possibilité d’accéder à la cafétéria. Tout juste au store qui ne diffère pas d’un Apple store de France.

Google, comme à son habitude aussi, est immense. Une ville dans la ville. On peut se promener entre les bâtiments, mais on ne rentre pas. Les employés disposent de bicyclettes aux couleurs de Google pour se déplacer dans le Googleplex.

Intel par contre, vaut le détour. Un musée gratuit présente leur histoire des semi-conducteurs. C’est didactique et des enfants peuvent venir y apprendre les rudiments de l’électronique avec des animateurs formés pour cela.

 

Neil Young a acheté son ranch dans ce coin. La chanson « Old man » évoque le propriétaire initial. Nous nous rendons au Buck’s restaurant à Moutain View où Neil Young a semble-t-il l’habitude d’aller.

Pas de chance pour nous, pas l’ombre du Loner, mais le restaurant vaut le détour à tous points de vue. Des objets hétéroclites se côtoient dans ce musée vivant.

De Montain View à Monterey le Pacifique nous montre toute sa beauté et sa violence aussi. De très grosses vagues et l’horizon au loin.