Hall of fame

Tout le monde aura compris que le fil directeur de ce voyage était la musique.

Et quand la musique n’est pas prévue au programme, elle s’invite. Daniel avait souhaité que nous visitions Cleveland qui est juste à 2h de route de Pittsburgh.

Nous voila donc partis pour deux jours dans cette ville au bord du lac Erie… Le 3° lac le plus grand des USA après le lac supérieur et la lac Michigan. Le Lac Erie alimente, par les chutes du Niagara (que nous avions vu en 2009), le lac Ontario.

m_P1020021
Le bâtiment du Rock n »Roll Hall of Fame

Le hasard a voulu que le premier bar sur lequel nous sommes tombés est le Hard Rock Café, et en cherchant un restaurant, c’est le House of Blues qui est apparu.
Pour couronner le tout, nous découvrons que Cleveland abrite le Rock and Roll Hall of Fame. Le lieu aux USA, où l’on récompense les musiciens qui ont rajouté une brique à l’édifice de la musique que j’écoute.
L’expression « Rock and Roll » est d’ailleurs née dans cette ville en 1951, mais je ne le savais pas avant.

On retrouve dans le musée du RRHF, tous ceux que j’évoquais dans ce blog : Robert Johnson, Bob DYLAN, Buddy Guy, les Rolling Stones et d’autres.
Le lieu est impressionnant par la richesse des documents et des informations. On y a passé 4 heures.
De réécouter de vieux titres oubliés, de voir des vieilles guitares (waouw… la version expérimentale de la Gibson Les Paul… la Tiger de Jerry Garcia du Grateful dead 🙂 ), de découvrir ce lieu avec Daniel a été un moment mémorable.

And what did you hear, my blue-eyed son?
And what did you hear, my darling young one?
I heard the sound of a thunder, it roared out a warnin’,
Heard the roar of a wave that could drown the whole world,
Heard one hundred drummers whose hands were a-blazin’,
Heard ten thousand whisperin’ and nobody listenin’,
Heard one person starve, I heard many people laughin’,
Heard the song of a poet who died in the gutter,
Heard the sound of a clown who cried in the alley,
And it’s a hard, and it’s a hard, it’s a hard, it’s a hard,
And it’s a hard rain’s a-gonna fall.
A Hard rain is gonna fall (Freewheelin’)

m_P1020041
Une des deux seule photo de Robert Johnson

Revenons à Robert Johnson :
Nous sommes au début des années 30. Robert Johnson s’est rendu populaire avec sa guitare en deux ans seulement.
Pour justifier ce succès fulgurant, il a expliqué qu’un jour il s’est perdu à un coin d’une rue de Clarcksdale entre les Highway 61 et 49.  Il y a rencontré le diable avec lequel il a scellé un pacte : son âme contre la virtuosité.
Cette histoire est devenue la légende de Robert Johnson. Il n’a profité que deux ans de son succès, avant d’avoir été assassiné par un mari jaloux. L’histoire ne raconte pas ce qu’est devenue son âme, mais dans la région de Greenwood trois tombes sont à son nom, sans que l’on sache où il est réellement enterré.
Le croisement de rue est maintenant appelé CROSSROAD et deux énormes guitares y ont été placées pour que l’on se souvienne de l’histoire.

Cleveland est une grande ville mais qui semble avoir perdu son attrait. Rockfeller y avait installé et développé ses raffineries. Située au bord du Lac Erie et traversée par la rivière Cuyahoga, elle profite d’une situation idéale pour un développement industriel. Aujourd’hui la ville essaye de se diversifier dans la biotechnologie pour compenser les pertes d’emplois dans l’industrie.

m_P1020061
Cleveland : Downtown

 

 

 

 

 


Gros bisous à Laurent pour son anniversaire. J
‘espère qu’il me lira du fin fond du Cameroun.