Knockin’ on heavens door

Falaise vers Abuna Yemata
Falaise vers Abuna Yemata

Nous sommes a Hozein aux pieds des Gheralda Montains. La matinée est physique -du genre CAF (cuisses-abdos-fessiers)- car nous nous rendons dans une des églises les plus inaccessibles d’Ethiopie. 450 m de dénivelé, mais les derniers 250m imposent d’escalader une falaise abrupte.

Cette église est particulièrement appréciée car proche du ciel, mais seules les personnes habiles peuvent s’y rendre.

La vue est imprenable, mais il faut éviter de regarder vers le bas.

La récompense est au bout. Une magnifique église installée dans une grotte au VI° siècle. Les peintures murales sont probablement du XV°.

Peintures murales d'Abuna Yemata
Peintures murales d’Abuna Yemata

Au X° siècle; la reine axoumite Judith (Gudit), qui souhaitait se débarrasser de la religion orthodoxe a détruit bon nombre d’églises mais pas Abuna Yemata car celle ci était trop difficile d’accès.

Les représentations sacrées sont magnifiques et peintes directement sur la roche. La porte en une seule pièce de bois, ancienne aussi, tient difficilement à un seul gond.

La bible, écrite en guèze sur des peaux de chèvre, date du VI° siècle également.

Représentation de saint Gabriel et de la vierge Marie
Représentation de saint Gabriel et de la vierge Marie

Notre guide se moque de moi parce que je n’arrive pas à retenir le nom de l’église et me promet un interrogation orale… Angoisse de l’élève qui essaye de bien faire mais qui a du mal 🙂

Finalement je lui demande de retenir le nom de mon village natal… ça rétabli un certain équilibre 😀 Tout le monde comprendra….

Moins spirituel, moins sacré, Tamrou m’avait promis de me trouver de la bière locale à base de millet (je crois)… Très bonne et avec pour avantage d’être très complète : on boit et on mange en même temps 🙂

Et puis, pour se rapprocher encore du ciel (après la bière 🙂 ), nous visitons probablement la plus vieille église orthodoxe d’Éthiopie. Elle date du IV° siècle : Abuna Gebre Mickaël.

Gudit l’a partiellement détruite juste avant de mourir mais l’entrée a été reconstruite.

Lecture biblique
Lecture biblique

Une chance pour nous, nous pouvons assister à une messe… Le prête principal lit la bible en guèze pendant que les croyants répètent certains mots. Les prêtres et les diacres se rendent ensuite dans la zone « secrète » où est située, à l’abri des regards, la copie de l’arche d’alliance, pour lire de nouvelles prières… Il y a beaucoup de cérémonie et de recueillement. Mais nous n’assisterons pas aux deux ans de cérémonie… la route nous attend.

Proche du territoire Afar, les dromadaires sont les nouveaux usagers de la route.
Proche du territoire Afar, les dromadaires sont les nouveaux usagers de la route.

 

 

4 réflexions sur « Knockin’ on heavens door »

  1. Merci…
    On a pensé à vous d’autant plus que l’hôtel ressemble beaucoup à Malbuisson.
    Bises et bonne année

  2. Salut Norbert et Claude,

    merci pour vos images et nouvelles quotidiennes, nous avons un peu (beaucoup) l’impression de vous accompagner (et c’est génial 🙂 ).

    Même si vous ne le fêterez sans doute pas, passez un bon Réveillon … Nous boirons 2 coups à vous …

    Encore énormément de découvertes pour vous, gros bisous et Bonne Année 2015.

  3. Eh! Oh! C’est quoi cette représentation de St Gabriel et de la vierge Marie. Que veux-tu insinuer? gros mécréant, et en plus le jour de l’anniversaire de Sainte Dany…….
    Plus sérieusement, je me souviens d’un reportage à la télé sur l’Éthiopie et d’une église, un lieu de pèlerinage très haut perché et difficilement accessible. Les plus téméraires avaient droit à un verre d’eau bénite (de l’eau de pluie recueillie dans un bassin et du reste très prisée dans la vallée). Je crois que c’était à Abuna Yemata, mais je n’en suis pas si sûr. Si tel était le cas, je suppose que vous avez apprécié la récompense, ………surtout Claude.
    Très troublant cette densité de l’histoire et de l’empreinte religieuses, cette vivacité bien ancrée à la fois dans les pratiques culturelles et spirituelles. En d’autres lieux et en d’autres temps, cela a fini par s’ouvrir vers une libération de l’humain (avec certes ses imperfections et ses limites)…….Comme j’aimerais tant que l’histoire se répète enfin!
    Gros bisous et à demain pour la suite du voyage.
    St Gabriel

  4. Coucou les petits amis, je me régale de lire ce blog très complet, très riche. Merci Norbert de nous faire partager votre voyage de façon si interessante, c’est vraiment chouette.
    Ici il fait froid, et en Alsace je vous laisse imaginer….
    Maman est en partance et ça fait un petit pincement au coeur.
    Continuez à engranger toutes ces belles choses, profitez, profitez….
    Je vous embrasse fort, si fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *