Congo 2010 (Le lycée)

C’ÉTAIT UN DÉBUT DE JOURNÉE TRÈS « PROFESSIONNELLE »…. ARTH UN AMI D’AHMED QUI TRAVAILLE À L’ÉCOLE FRANÇAISE DE BZV EST PASSÉ NOUS SALUER. IL S’OCCUPE DU RÉSEAU INFORMATIQUE…. TIENS ! TIENS ! LE  MONDE EST PETIT… ILS AURAIENT BIEN BESOIN D’UN PRI (PERSONNE RESSOURCE EN INFORMATIQUE) ICI  . ECHANGE D’EXPÉRIENCE DONC, QUI VA NOUS AMENER À NOUS REVOIR.
JE N’AVAIS PAS ENCORE EU L’OCCASION DE RETOURNER AU LYCÉE DU 1° MAI. COMME LES ENFANTS SE LÈVENT TARD, AHMED ET NELLY ÉTANT AU BOULOT, CLAUDE VOULANT SE REPOSER J’EN AI PROFITER POUR FAIRE UN TOUR AU CENTRE CULTUREL FRANÇAIS ET AU LYCÉE.

YA BERTRAND RIEN N’A CHANGÉ…
COMME SI LE TEMPS S’ÉTAIT ARRÊTÉ…. J’AI RETROUVÉ LA SALLE DES MACHINES IDENTIQUE À CE QU’ELLE ÉTAIT IL Y A 23 ANS.

DANS LA SALLE DE TECHNO IL NE MANQUAIT QUE PASSI QUI DICTE SON COURS… TU TE RAPPELLES ? NOTRE SALLE DE TP EST TOUJOURS FERMÉE POUR PRÉSERVER LA CLIM MAIS J’IMAGINE QUE LES TABLES Y SONT TOUJOURS DISPOSÉES EN U.
LES BATIMENTS, LA SALLE DES PROFS, TOUT EST PAREIL. LE COTÉ POSITIF EST QUE LA GUERRE N’A PAS DÉTRUIT LES BATIMENTS, MAIS BIEN SÛR ON AURAIT PU ESPÉRER UN PEU D’AMÉLIORATION. QUAND ON VOIT LE GASPILLAGE DANS CERTAINS DE NOS ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRE IL Y AURAIT VRAIMENT MOYEN DE DONNER UNE DEUXIÈME VIE À CERTAINS DE NOS MATÉRIELS PÉDAGOGIQUES.

PETITE PENSÉE POUR MA PA…. J’AI RENCONTRÉ LE DIRECTEUR DES ÉTUDES DU LYCÉE QUI EST L’ÉQUIVALENT DU PROVISEUR ADJOINT. LUI NON PLUS NE PREND PAS DE VACANCES. IL M’A EXPOSÉ UN PEU LEURS PROBLÉMATIQUES, LEURS DIFFICULTÉS. 3000 ÉLÈVES, PAS ASSEZ DE SALLES DE COURS, CLASSES SURCHARGÉES (50 ÉLÈVES PAR CLASSE EN TP COMME EN COURS)…. DU COUP L’ENSEIGNEMENT SE FAIT EN DEUX VAGUES DE 7H À 19H.
J’AI DISCUTÉ ÉGALEMENT AVEC LE SURVEILLANT GÉNÉRAL (LE CPE) QUI SE PLAIGNAIT DU MANQUE DE SÉRIEUX DES JEUNES. CECI DIT, LORS DE MA VISITE J’AI PU RENCONTRER DES ÉTUDIANTS DE LA FAC MARIEN NGOUABI EN RECHERCHE DE LOCAUX POUR RÉVISER LEURS PARTIELS DE RATTRAPAGE.

GABY ET DANY, J’ESPÈRE QUE VOTRE DÉMÉNAGEMENT PROGRESSE MIEUX QUE MON LARI, SI NON, TU SERAS BONNE POUR PRENDRE TA RETRAITE PLUS TARD.
LE FLEUVE CONGO EST TOUJOURS AUSSI SAUVAGE SUR LA SORTIE SUD DE BRAZZAVILLE. J’AVAIS PASSÉ MES 10 PREMIÈRES NUITS AU CONGO DANS UNE AUBERGE TENUE PAR UN VIETNAMIEN SUR CETTE SORTIE SUD, LÀ OU LA RIVIÈRE DJOUE REJOINT LE FLEUVE. LE  FLEUVE DOIT FAIRE ENVIRON 5KM DE LARGE CONTRE 8KM UN PEU PLUS HAUT. DE CE FAIT LE COURANT EST IMPORTANT ET LES ROCHERS LE RENDENT TOTALEMENT IMPRATICABLE.
L’AUBERGE DU DJOUE EST MAINTENANT UNE RUINE GARDÉE PAR LA POLICE, CAR ILS Y ENTREPOSENT DU MATÉRIEL MILITAIRE. ETRANGE DESTIN POUR UN BATIMENT DESTINÉ INITIALEMENT À ACCUEILLIR DES VOYAGEURS… TIMES ARE CHANGIN’
FINALEMENT NOUS AVONS TERMINÉ LA JOURNÉE AU BAR DES RAPIDES. ON Y A ÉTÉ PLUSIEURS FOIS AVEC YA BERTRAND. IL S’EVERTUAIT À NOUS APPRENDRE LES RUDIMENTS DE LA RUMBA… PEINE PERDUE….
J’AVAIS BIEN COMPRIS LES DEUX PREMIÈRES LEÇONS : ON SERRE TRÈS FORT SA PARTENAIRE CONTRE SOI, ON BOUGE SES HANCHES AU RYTHME DE LA MUSIQUE…. C’EST QUAND IL FALLAIT GÉRER LES JAMBES QUE ÇA SE COMPLIQUAIT… J’EN SUIS DONC RESTÉ AUX DEUX PREMIÈRES ÉTAPES .

NOUS QUITTONS BZV POUR DEUX JOURS DONC FIN DES TRANSMISSIONS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *