Rénovation d’une EKO 300

PRÉSENTATION
Achetée sur un site de vente aux enchères cette guitare est bien marquée par son âge.
Les micros ainsi que le commutateur sont absents, le chevalet a été remplacé par un grossier chevalet en Rosewood. Plusieurs impacts ont fait « sauter » le vernis.

TRAITEMENTS COSMÉTIQUE
Il s’agit dans un premier temps d’enlever le chevalet qui a été collé avec une colle néoprène.
Pour éviter de faire trop de dégats, l’usage de défonceuse semble la solution la moins risquée. Lorsqu’il ne reste plus qu’une épaisseur de 1mm de bois le retrait au cutter est possible. Les retouches seront toutefois nécessaires car, au regard de la colle employée, il est impossible de retirer les reste de chevalet sans dégat.

Suivent ensuite les opérations de ponçage. La table étant en bon état j’ai décidé de ne toucher qu’aux zones du dos ou de l’éclisse qui sont abimés. Dans certain cas le ponçage au papier de verre de 600 a mis le bois à nu.
Sur le dos une légère fissure doit être réparée. Un mélange entre le la colle Titebond et de la teinture rouge fera l’affaire. Un léger ponçage cachera définitivement la « blessure »
La teinture est réalisée avec de la teinture à l’eau RED RUBY dans un premier temps puis de la teinture à l’eau NOIR ANTHRACITE dans un deuxième temps, je reteinte toutes les zones où le bois était poncée à nu.Pour être sûr qu’il n’y aura pas d’incompatibilité entre le vernis d’origine (probablement cellulosique) et le vernis polyuréthane (vitrificateur brillant monocomposant), je fais un essai sur une petite surface qui sera de toute façon couverte par le cordier.Par petite touche de vernis je comble les irégularités de surface. C’est un travail long qui demande de la patience et du temps de séchage.
Les tests de vernis étant concluants, je procède au vernissage du dos, l’éclisse et la zone de la table sous le chevalet. Pour le dos, vernissage au pistolet. 3 couches de vernis assez épaisses séparées par un temps de séchage puis ponçage.
RÉPARATION DU PICKGARD
L’angle de fixation du Pickgard a été cassé par un précédent propriétaire. La solution adoptée consiste à renformcer cet angle avec du plexiglas collé à la colle Araldite.
L’ÉLECTRONIQUE
Grâce à Franck de www.guitarage.nl j’ai pu récupérer deux microphones d’époque. Le sélecteur par contre est introuvable, j’ai donc usiné un nouveau cache qui viendra supporter 4 commutateurs à glissière.


L’électronique est basée sur 4 sélecteurs qiui permettent de mettre les deux micros en route ou non hors phase ou en phase.. Un circuit imprimé permet de supporter les sélecteurs et permet une mise en place aisée.

Plaquette publicitaire de la série EKO-300 de 1963
Le résultat