Organiser les remplacements de courte durée


Le cas d'usage présenté dans cette fiche et proposé par Monsieur Stéphane Metz, permet de gérer les remplacements d'enseignants grâce à un cours Moodle.


Tous les enseignants sont inscrits dans le cours en tant qu'ELEVE.

 

Les personnes autorisées (chef d'établissement, son adjoint, secrétariat, vie scolaire...) signalent dans un tableau, les enseignants absents et les classes impactées. Dans un deuxième temps, les autres enseignants se positionnent sur le créneau de remplacement qui les intéresse.


Pour mettre en oeuvre la solution :

  • Créer un cours Moodle (voir comment créer un cours Moodle) et y inscrire les enseignants en tant qu'élèves.
  • Créer un tableau (on pourra se baser sur l'exemple ci-dessus) dans Framapad (https://accueil.framacalc.org/fr/). L'utilisation de ce tableur en ligne est assez similaire aux tableurs courants (LibreOffice, Microsoft Office)
  • Copier l'adresse du tableau :

  • Ajouter une étiquette dans le cours
  • Cliquer sur le bouton d'édition HTML
  • Ecrire le texte suivant en remplaçant adresseTableau par l'adresse précédemment copiée.

<iframe name="embed_readwrite" src="adresseTableau" width="100%" height="700"></iframe>



Utilisation de la solution

  • Lorsqu'un créneau de cours se libère, le chef d'établissement ou le secrétariat complète le tableau avec le nom du professeur à remplacer.
  • Il invite ensuite tous les enseignants, par un message envoyé dans Mon Bureau Numérique, à consulter le tableau et à se positionner sur les créneaux disponibles (le message contient l'adresse du cours Moodle, pour un accès rapide).
  • Par la suite, après consultation la direction informe le professeur remplaçant de l'acceptation du créneau de remplacement.
  • A la fin de la semaine, le tableau est réinitialisé pour débuter les remplacements de la semaine suivante.


Remarque : compte tenu du fait que des noms d'enseignants sont inscrits dans ce tableau qui se trouve en dehors de l'ENT, il est nécessaire d'inscrire Framacalc et cette utilisation dans le registre des traitements (RGPD) de l'établissement.


Tous nos remerciements vont à M. Metz pour le partage de son cas d'usage.